Invité international

Réforme constitutionnelle à Cuba: décryptage avec Stéphane Witkowski

Audio 08:19
Stéphane Witkowski, président du Conseil d’orientation stratégique de l’Institut des Hautes Etudes d’Amérique Latine (IHEAL)
Stéphane Witkowski, président du Conseil d’orientation stratégique de l’Institut des Hautes Etudes d’Amérique Latine (IHEAL) RFI
Par : Aurélien Devernoix
10 mn

Cuba ouvre ce week-end une nouvelle page de son histoire politique. Depuis hier samedi, l'Assemblée nationale étudie un projet de réforme de la Constitution cubaine qui doit être voté ce lundi avant d'être soumis à référendum. Parmi les modifications annoncées la reconnaissance d'une forme d'économie de marché, la création des postes de président de la République et de Premier ministre, avec concernant le premier une limite d'âge. Cette limitation à 60 ans, n'est-elle pas taillée pour l'actuel président des conseils d'Etat et des ministres, Miguel Diaz Canel, qui a fêté ses 58 ans au printemps ? La famille Castro est-elle prête à définitivement s'effacer ? Assiste t-on à une forme de liquidation du castrisme ou du moins de sa dernière époque ? Il y a aussi des mesures sociétales dans cette réforme constitutionnelle, notamment en faveur des couples homosexuels. Concrètement, quelle conséquence ce changement constitutionnel pourrait avoir sur la vie des Cubains ? Pour en parler, Stéphane Witkowski président du Conseil d’orientation stratégique de l’Institut des Hautes Etudes d’Amérique Latine (IHEAL) est l'invité de la mi-journée de RFI.

Publicité

« Ce qui est très nouveau sur les propositions qui sont mises au débat, c’est d’une part, le rôle du marché : des nouvelles formes de propriétés parmi lesquelles la propriété privée, l’importance de l’investissement étranger. Mais aussi, en même temps, cette nouvelle Constitution doit réaffirmer le caractère socialiste du système politique, économique et social du pays. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail