Reportage international

Cambodge: difficile campagne des candidats face au parti au pouvoir

Audio 02:32
La campagne du parti du président Hun Sen (CPP) à Phnom Penh, le 7 juillet 2018.
La campagne du parti du président Hun Sen (CPP) à Phnom Penh, le 7 juillet 2018. REUTERS/Samrang Pring

A cinq jours des élections législatives cambodgiennes (dimanche 29 juillet), les vingt partis candidats sont en pleine campagne. Pourtant, beaucoup prédisent déjà la victoire du parti du Premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 33 ans. Accusé d’avoir soutenu une tentative de renversement du gouvernement, le CNRP, le principal parti d’opposition a été dissous en novembre 2017. Une décision contestée par plusieurs organisations internationales et les membres du parti en exil. C’est donc la légitimité du scrutin qui est en jeu en l’absence du CNRP qui avait obtenu 44,5% des voix aux élections de 2013. Pour le gouvernement, la candidature de 19 autres partis prouve que le scrutin est démocratique. Mais face à l’appareil bien rodé du CPP, quel écho trouve la campagne de ces partis, parfois inconnus des Cambodgiens ?