Accéder au contenu principal
Fréquence Asie

Le 6 août 1945 explosait la bombe atomique à Hiroshima

Audio 03:47
A gauche : Terumi Kuramori est une « victime de la bombe atomique », une Hibakusha et Koji Ueda avait trois ans et demi lorsqu’il a été irradié à Hiroshima.
A gauche : Terumi Kuramori est une « victime de la bombe atomique », une Hibakusha et Koji Ueda avait trois ans et demi lorsqu’il a été irradié à Hiroshima. ©RFI/Christophe Paget

6 août 1945, 8h16 du matin. La ville d’Hiroshima est rayée de la carte du Japon par la première bombe atomique jamais utilisée dans une guerre. 100 000 personnes meurent sur le coup, 40 000 dans les cinq mois qui suivent. Trois jours plus tard, les Américains larguent une seconde bombe, cette fois sur Nagasaki. Bilan : 74 000 morts. C’est la dernière bombe nucléaire utilisée à ce jour dans un conflit. 

Publicité

Depuis, des survivants de Nagasaki et Hiroshima, irradiés par les explosions, témoignent, au Japon et dans le monde entier, pour que plus jamais ces bombes ne soient utilisées. Christophe Paget a rencontré deux « Hibakusha », deux « victimes de la bombe atomique ».

Koji Ueda avait trois ans et demi lorsqu’il a été irradié à Hiroshima. Depuis le début des années 2000, il témoigne dans des écoles et des universités au Japon, mais aussi ailleurs dans le monde. Et Terumi Kuramori est une « victime de la bombe atomique », une Hibakusha, elle endurera la sévère discrimination que la société japonaise fera subir aux survivants de Nagasaki et Hiroshima.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.