C'est pas du vent

San Francisco : Donald Trump n'avait qu'à bien se tenir

Audio 48:30
Des membres de la tribu Ninawa Iny Hunikui d'Amazonie défilent à San Francisco le 8 septembre 2018, réclamant des actions pour la défense de l'environnement.
Des membres de la tribu Ninawa Iny Hunikui d'Amazonie défilent à San Francisco le 8 septembre 2018, réclamant des actions pour la défense de l'environnement. AFP/Amy Osborne

Des milliers d'élus, de chefs d'entreprises, de responsables d'ONG, d'investisseurs, de représentants des peuples autochtones sont venus du monde entier au Global Climate Action Summit pour démontrer leur « ambition toujours plus grande » de lutter contre les changements climatiques. C'est aussi l'occasion pour la société américaine de démontrer que, quels que soient les propos de Donald Trump, la mobilisation est là.

Publicité

Invités :
- Lou Leonard, membre de la coalition We are still in
- Manuel Pulgar Vidal, directeur Climat et énergie du WWF international
- Alain Frachette, directeur de l'analyse stratégique Right and Ressources Institute
- Claudette Labonte, présidente de la fédération de Parykweneh de Guyane
- Hervé Marro, directeur de la communication du C40
- Raymond Johansen, maire d'Oslo
- Célia Blauel, maire-ajointe à l’environnement et au climat à la mairie de Paris
- Vincent N’cho Kouah, vice-gouverneur d’Abidjan

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail