Accéder au contenu principal
Éco d'ici éco d'ailleurs

Face aux inégalités de revenus croissantes, la santé en question

Audio 48:30
La pharmacie du centre de santé de Matoto, à Conakry en Guinée.
La pharmacie du centre de santé de Matoto, à Conakry en Guinée. RFI/Carol Valade

Cette semaine, Emmanuel Macron, le président français, a dévoilé un plan de trois milliards d'euros visant à adapter le système de santé français à la démographie française. La semaine prochaine, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, un sommet des chefs d'Etat doit entériner un plan mondial de 13 milliards de dollars pour intensifier la lutte contre la tuberculose, la maladie infectieuse qui tue le plus de monde actuellement. Mais malgré ces efforts, dans les pays riches ou dans les pays pauvres, tout le monde n'a pas accès de manière égale aux médicaments, aux médecins, à la santé. Le phénomène semble amplifié par les inégalités économiques croissantes. Le réflexe est évidemment de croire que plus on est pauvre moins on a accès aux soins et que plus on est riche, mieux on se porte. Ces conclusions apparemment logiques sont-elles fondées ? 

Publicité

Deux invités :
- Josselin Thuilliez, chercheur en économie au CNRS, basé au Centre d’économie de la Sorbonne où il dirige le groupe de chercheurs qui travaillent sur le développement durable.
- Jérôme Wittwer, est professeur d'économie à l'Université de Bordeaux. Il préside le collège français des économistes de santé.

Autres éléments

Quand on a des problèmes économiques, on a du mal à se soigner. Surtout quand le pays tout entier traverse une grave crise économique. En Grèce, c’est dans le secteur de la santé que la crise s’est faite le plus sentir. Selon la Fédération panhellénique des travailleurs des hôpitaux, avant la crise, les dépenses publiques pour la santé étaient dans la moyenne européenne, entre 7 et 7,5 pour cent du PIB. Aujourd’hui, elles sont tombées à 4,8 pour cent. 25 000 postes auraient été supprimés. L’hôpital Alexandras, un des plus grands de la capitale, n’échappe pas à la règle.

L'hôpital Alexandras à Athènes

Reportage de Charlotte Stievenard à Athènes

En Guinée, Conakry, la capitale concentre la majorité des médecins avec une meilleure qualité des prestations que dans l’intérieur du pays. Mais l’accès aux soins reste extrêmement précaire et coûteux. La plupart des habitants ne consultent un médecin qu’en ultime recours, lorsqu’il est parfois déjà trop tard. Dans un pays au système de santé fragilisé par l’épidémie d’Ebola en 2014, comment se faire soigner lorsqu’on n’a ni sécurité sociale ni couverture maladie ?

L'accès au soin à Conakry

Reportage de Carol Valade à Conakry   

En Indonésie, ces dernières années, un système de sécurité sociale a été peu à peu mis en place pour l’ensemble de la population. Son objectif est d’assurer un accès aux soins pour le plus grand nombre. Pourtant, dès le départ, il y a des inégalités, puisque le système dépend en partie des capacités de contribution de chacun. Et que certains centres de soins privés n’hésitent pas à privilégier les patients les plus rentables pour eux.

Un nouveau système de santé en Indonésie

Reportage de Joël Bronner à Jakarta

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.