Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Vincent Perriot, bienvenue à Negalyod

Audio 48:30
Couverture de la Bande dessinée «Negalyod», de Vincent Perriot.
Couverture de la Bande dessinée «Negalyod», de Vincent Perriot. Crédits: Casterman

Alors que les climatologues du GIEC tirent une nouvelle fois la sonnette d'alarme sur le climat et le réchauffement de la planète, Vincent Perriot, Prix Jeunes talents 2005 du Festival d’Angoulême, dessine dans « Negalyod » une planète terre devenue désertique où la question de l'eau est cruciale. Ce récit de science fiction de plus de 200 pages raconte la vengeance de Jarri, un berger, héros un peu particulier, dont le troupeau de dinosaures a été décimé par un camion-météo dans un désert aride. Un camion-météo envoyé par le Réseau, une puissance d'en-haut, autoritaire, despotique, qui gère une planète où l'eau est une denrée plus que rare. Entre scènes oniriques, courses poursuites et western, Vincent Perriot nous plonge dans un monde double, à la fois préhistorique et futuriste.Et en lisant ce récit, on ne peut s'empêcher de penser à Jean Giraud, alias Moebius. Une référence assumée par l'auteur qui a travaillé avec la coloriste Florence Breton, ancienne collaboratrice de Moebius. Avec Isabelle Giraud qui gère aujourd'hui l'oeuvre de son mari, Jean-François Cadet retrace le parcours et survole les oeuvres de ce créateur à double identité et double facette.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.