Accents d'Europe

Viktoria Marinova: un assassinat commandité?

Audio 19:30
La journaliste bulgare Viktoria Marinova.
La journaliste bulgare Viktoria Marinova. TVN.bg/Handout via Reuters

site d’information Bivol.bg. A Sofia, notre correspondant, Damian Vodenitcharov est allé rencontrer l’un d’eux, le journaliste, Dimitar Stoyanov." > La journaliste bulgare Viktoria Marinova a-t-elle été tuée pour avoir voulu dévoiler les malversations et la corruption liée aux subventions européennes dans son pays ? Pour l’instant, l’enquête se focalise officiellement sur le principal suspect, un jeune homme de 20 ans coupable de l’avoir également violée et qui devrait être extradé d’Allemagne dans les prochains jours.Viktoria Marinova était une des rares journalistes à oser parler ouvertement des entreprises impliquées dans le scandale GPgate, du nom d’une grande entreprise de travaux publics.Juste avant sa mort, elle avait invité dans son émission deux enquêteurs du site d’information Bivol.bg. A Sofia, notre correspondant, Damian Vodenitcharov est allé rencontrer l’un d’eux, le journaliste, Dimitar Stoyanov.

Publicité

Ce que le populisme doit à Jörg Haider
Les nouveaux populismes de droite ont fait leur entrée par la grande porte, à l’occasion des dernières élections générales dans plusieurs pays d’Europe: l’Italie, l’Allemagne, la Hongrie la Pologne ou l’Autriche...
C’est dans ce contexte que l’extrême-droite autrichienne rendait hommage la semaine dernière à Jörg Haider, décédé il y a dix ans dans un accident de voiture. Une cérémonie où le parti FPÖ, le parti de la liberté, a redit tout ce qu’il doit à ce pionnier du populisme. A Vienne, Isaure Hiace.

Jorg Haider, leader décédé de l'extrême droite autrichienne.
Jorg Haider, leader décédé de l'extrême droite autrichienne. AFP

Changer de nom : plus de 100 000 Turcs en ont fait la demande depuis que le gouvernement a annoncé une procédure allégée, sans passer par la justice. Pour certains patronymes embarrassants, on peut dire qu’il y avait urgence… A Istanbul, Anne Andlauer.

Une maison de retraite LGBT
C’est une maison de retraite pas comme les autres qui va ouvrir prochainement ses portes à Madrid. Une capitale gouvernée par une maire alternative de gauche.
Ses pensionnaires seront tous des personnes âgées homosexuelles. Une communauté qui vit dans l’exclusion est qui est soutenue par la fondation 26 décembre. Diane Cambon est allée à leur rencontre.

Un nouveau musée pour Stockholm
Après cinq ans de fermeture, le musée national de Stockholm a réouvert ses portes. Une petite pierre dans le grand édifice de l’identité nationale. Frédéric Faux l’a visité pour nous.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail