Débat du jour

Ouverture de la Fiac: l’art contemporain, la provoc au service du marché?

Audio 19:30
Les femmes suspendues de l’artiste espagnole Pilar Albarracin à la Fiac 2018.
Les femmes suspendues de l’artiste espagnole Pilar Albarracin à la Fiac 2018. Siegfried Forster / RFI

C'est aujourd'hui (18 octobre 2018) le début à Paris de la FIAC, la Foire internationale d'art contemporain. C'est le grand marché parisien annuel de l'art contemporain où se rencontrent les galeristes, les conservateurs et les collectionneurs. L'art contemporain pose parfois question avec des oeuvres qui peuvent surprendre, voire choquer mais après tout, qu'est-ce que le beau ? Avec des oeuvres dont on peut avoir de la difficulté à percevoir la dimension artistique, et avec des artistes qui aiment provoquer, mais ce qui est incontestable, c'est que c'est un énorme marché estimé à près de 2 milliards de dollars, cette année. L'art contemporain met-il la provoc au service du marché ? C'est la question du jour.

Publicité

Pour en débattre:

- Aude de Kerros, graveur et essayiste et auteure de « L’imposture de l’art contemporain », éd Eyrolles

- Caroline Schirman, juriste, conseil en propriété intellectuelle pour les institutions publiques et culturelles, ancienne galeriste.

 

Rejoignez Le débat du jour sur Facebook ou sur Twitter.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail