Reportage international

Présidentielle au Brésil: la société divisée

Audio 02:32
Les partisans du candidat à la présidence brésilienne du Parti des travailleurs (PT), Fernando Haddad, assistent à un rassemblement sur la place Buraco do Lume, dans le centre-ville de Rio de Janeiro, au Brésil, le 19 octobre 2018.
Les partisans du candidat à la présidence brésilienne du Parti des travailleurs (PT), Fernando Haddad, assistent à un rassemblement sur la place Buraco do Lume, dans le centre-ville de Rio de Janeiro, au Brésil, le 19 octobre 2018. Mauro PIMENTEL / AFP

Le Brésil vit les élections les plus polarisées de son Histoire. Si le candidat d’extrême droite, Jair Bolsonaro, est sorti vainqueur du premier tour ( 46% ), contre son adversaire du Parti des travailleurs, Fernando Haddad ( 29% ), les deux camps sont aussi victime d’un taux de rejet inédit ( 47% pour le PT, contre 35% pour Jair Bolsonaro ). Cette division de la société s’exprime jusque dans l’intimité des Brésiliens. À l’intérieur des familles, les élections sont l’occasion de débats, mais aussi d’affrontement.