Journal d'Haïti et des Amériques

Brésil: la communauté noire est inquiète à la veille du second tour de l’élection présidentielle

Audio 19:30
Manifestation anti-Bolsonaro à Rio de Janeiro, le 20 octobre 2018.
Manifestation anti-Bolsonaro à Rio de Janeiro, le 20 octobre 2018. REUTERS/Ricardo Moraes

Au Brésil, l’éventualité d’une victoire du candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro au second tour de l’élection présidentielle, le dimanche 28 octobre 2018, inquiète la communauté noire. Au cours de cette campagne, les Noirs ont été la cible d’agressions par des militants du candidat, encouragés par les propos racistes de l’ancien militaire. Si elle représente plus de la moitié de la population brésilienne, la communauté noire est majoritairement pauvre, habite des favelas, et est régulièrement victime de racisme. Une situation qui risque d’empirer si Jair Bolsonaro est élu. Le reportage de Sarah Cozzolino à Rio de Janeiro.

Publicité

Chili : Mise en place du plan de retour volontaire à destination des Haïtiens: le nombre de migrants haïtiens au Chili a augmenté, depuis 2 ans, pour atteindre 100 000 personnes. Ils n'étaient que 10 000 environ en 2014.
Face à une importante hausse de l'immigration venue également du Venezuela, de Colombie, et d'autres pays d'Amérique latine, ces dernières années, le Chili a donc pris des mesures administratives pour réduire le nombre d'arrivées sur son sol, dont un plan de retour volontaire pour les Haïtiens. A Santiago, le reportage de Justine Fontaine.

Revue de presse : la caravane de migrants honduriens a passé sa deuxième nuit au Mexique, au Chili, l’Eglise catholique, condamnée à indemniser trois victimes d’un ancien prêtre, l’actrice Angelina Jolie au Pérou.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail