Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Le Tramadol [Série 1/4]: au Tchad, une substance largement disponible

Audio 02:22
Entre 2015 et 2017, les douanes ont saisi plus de cinq tonnes de Tramadol importées illégalement au Tchad. Photo d'illustration : Ndjamena, la capitale tchadienne.
Entre 2015 et 2017, les douanes ont saisi plus de cinq tonnes de Tramadol importées illégalement au Tchad. Photo d'illustration : Ndjamena, la capitale tchadienne. ISSOUF SANOGO / EUROPEAN-COMMISSION/AFP

Cette semaine, RFI vous propose de revenir sur les ravages en Afrique centrale d'un médicament qui est de plus en plus consommé comme une drogue, le Tramadol. Ce médicament continue de faire de très nombreux addicts au Tchad. Proche de la morphine, à l'origine prescrit en cas de fortes douleurs, le Tramadol est détourné de son usage. Consommé à hautes doses, il devient une drogue pour procurer de l’énergie, combattre la dépression ou donner le sentiment d’améliorer les rapports sexuels malgré les dangers sur la santé.Aucun chiffre officiel n'existe au Tchad sur le nombre de consommateurs de Tramadol, mais sa facilité d'accès et son prix attractif banalise sa consommation dans tous les milieux sociaux.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.