Internationales

Bianca Jagger, militante des droits de l'homme

Audio 48:30
Bianca Jagger commente un rapport d'Amnesty international concernant des mesures de répression des forces de sécurité nicaraguayennes envers des étudiants, lors de heurts, à Managua, le 29 mai 2018.
Bianca Jagger commente un rapport d'Amnesty international concernant des mesures de répression des forces de sécurité nicaraguayennes envers des étudiants, lors de heurts, à Managua, le 29 mai 2018. AFP/INTI OCON

L’ancienne icône des années 70, Bianca Jagger, à la tête d’une fondation pour les droits humains, possède la double nationalité, nicaraguayenne et britannique. Elle nous alerte sur la situation de l’Amérique latine, aux prises avec des régimes répressifs qui jettent les populations sur les routes de l’exode.Nous faisons le point tout particulièrement sur le Nicaragua, son pays d’origine, où le régime Ortega d’aujourd’hui n’a rien à envier selon elle, à la dictature des Somoza au siècle dernier.Nous évoquons également la situation du Venezuela, mais aussi du Honduras d’où sont partis des milliers de migrants en quête d’une vie meilleure aux Etats-Unis, malgré la volonté du Président Trump de fermer les frontières de son pays aux nouveaux arrivants.

Publicité

Bianca Jagger est interrogée par Françoise Joly (TV5 Monde), Alain Salles (le journal Le Monde) et Sophie Malibeaux (RFI).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail