Accéder au contenu principal
Littérature sans frontières

Hoda Barakat, romancière libanaise

Audio 29:00
Hoda Barakat en studio à RFI (octobre 2018).
Hoda Barakat en studio à RFI (octobre 2018). © Fanny Renard / RFI

Née à Beyrouth, Hoda Barakat vit à Paris depuis 1989. Elle est l'auteure de cinq romans, tous publiés en France par Actes Sud : «La Pierre du rire» (1996), «Les Illuminés» (1999), «Le Laboureur des eaux» (2001), «Mon maître, mon amour» (2007) et «Le Royaume de cette terre» (2012). En 2000, elle a reçu le prix Naguib Mahfouz pour l'ensemble de son œuvre. En 2017, elle est récompensée par le Prix al-Owais dans la catégorie «Roman, nouvelle, théâtre» par la Fondation culturelle Sultan ben Ali al-Owais, dimanche à Dubaï.Son sixième roman vient de paraitre sous le titre «Courrier de nuit» traduit de l'arabe par Philippe Vigreux.

Publicité
Couverture de l'édition française du roman "Courrier de nuit"
Couverture de l'édition française du roman "Courrier de nuit" © Ian Bickerton / Arcangel Images

«Un réfugié aux abois, poursuivi par un tueur, écrit à la femme qu’il a aimée une lettre restée inachevée. Une étrangère de passage la trouve par hasard et, terrifiée, elle écrit à son tour à son ancien amant qu’elle attend dans sa chambre d’hôtel sans trop d’espoir. Jamais postée, sa lettre tombe dans les mains d’un autre étranger, l’incitant à raconter à sa mère des épisodes scabreux de son passé. Mais cette missive, qu’il cache en cherchant à échapper à la police, est découverte par une femme désemparée qui se décide à écrire à son frère condamné à une longue peine pour lui rapporter ce qu’il ne sait pas de l’histoire sordide de leur famille. Et ainsi de suite dans une cinquième, puis une sixième lettre, qui constituent avec les précédentes une chaîne de confessions dont aucune ne parvient à son destinataire. Pour n’être finalement lues que par les lecteurs anonymes de ce roman…

En une centaine de pages troublantes de bout en bout, Hoda Barakat campe des migrants en butte à la misère sociale et à leurs propres démons, et pointe l’incommunicabilité humaine dans un monde surchargé de moyens de communication.» (Présentation de l'éditeur)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.