Invité international

O. Guillard: au Sri Lanka, «le retour de Rajapaksa laisse les observateurs pantois»

Audio 09:26
Le Premier ministre sri-lankais nouvellement nommé, Mahinda Rajapaksa (G) et le président Maithripala Sirisena (D) s'expriment lors d'une manifestation près du parlement à Colombo, au Sri Lanka, le 5 novembre 2018.
Le Premier ministre sri-lankais nouvellement nommé, Mahinda Rajapaksa (G) et le président Maithripala Sirisena (D) s'expriment lors d'une manifestation près du parlement à Colombo, au Sri Lanka, le 5 novembre 2018. Photo : REUTERS / Dinuka Liyanawatte

Le Sri Lanka est en pleine crise politique, depuis maintenant près de trois semaines. Vendredi, le président Maithripala Sirisena a dissout le Parlement et convoqué des élections anticipées pour le mois de janvier. Deux semaines plus tôt, et c'est là que tout a commencé, le chef de l’Etat avait renvoyé son Premier ministre, et l'avait remplacé par Mahinda Rajapakse, un homme qui est loin de faire l'unanimité. Comment en est-on arrivé à cette situation ? Quels sont les enjeux de cette crise ? Pour en parler, Olivier Guilllard, chercheur à l’Iris, spécialiste de l’Asie du Sud, est l'Invité de la mi-journée de RFI. Il répond aux questions d'Edmond Sadaka.