Accents d'Europe

L’Europe face au bétonnage

Audio 19:30
Vue du projet Europa City de l’architecte danois Bjark Ingels et son cabinet BIG (Bjark Ingls Group). EuropaCity, complexe regroupant des loisirs, des équipements culturels et des commerces, entre Parsi et l’aéroport Charles-de-Gaulle.
Vue du projet Europa City de l’architecte danois Bjark Ingels et son cabinet BIG (Bjark Ingls Group). EuropaCity, complexe regroupant des loisirs, des équipements culturels et des commerces, entre Parsi et l’aéroport Charles-de-Gaulle. © Big EuropaCity

Au nord de Paris : le projet Europa City déchaîne la polémique. Ses promoteurs du groupe Auchan vantent un nouveau concept avec centre commercial géant, 2 700 chambres d'hôtel, des restaurants, une ferme urbaine, des espaces culturels et de loisirs… Avec à la clé la promesse d’accueillir 31 millions de visiteurs par an. Pour les associations écologistes ou de commerçants, c’est une hérésie. Car ce projet a vocation à s'installer sur 80 hectares de terres agricoles très fertiles aux portes de Paris. Pauline Gleize.

Publicité

La remise en cause du Grand contournement Ouest de Strasbourg. Depuis 40 ans, un projet en Alsace prévoyait le Grand contournement ouest de la capitale européenne. Le GCO devrait finalement voir le jour en 2021. C’est le géant Vinci qui a lancé les travaux de cette future autoroute à péage pour permettre aux véhicules d'éviter la traversée de la ville. Sauf que cette voie traverse une forêt, ce qui provoque la colère d’une partie de la population. En 2014, les opposants installent une ZAD, zone à défendre et se lancent dans une bataille judiciaire. Le 10 septembre 2018, les zadistes sont évacués. Les anti-GCO entament une grève de la faim. Wyloen Munhoz-Boillot.

Plus de 500 gendarmes mobiles ont été dépêchés en septembre 2018 pour évacuer les «zadistes» de Kolbsheim en Alsace.
Plus de 500 gendarmes mobiles ont été dépêchés en septembre 2018 pour évacuer les «zadistes» de Kolbsheim en Alsace. AFP/Frédérick Florin

A Kiev en Ukraine, un centre commercial menace un site archéologique. On est au tournant de l’an Mil, Kiev est alors un port de commerce fondé par les Vikings, et la capitale d’un des plus grands empires d’Europe, la Kyiv Rous’. De cette époque glorieuse, il ne reste plus grand chose, ce qui explique l’émoi après la découverte de ces ruines en plein centre-ville. Des militants se démènent pour la préservation des fouilles. Sébastien Gobert.

Les fouilles archéologiques dans le centre de Kiev qui dévoilent l’histoire de la capitale ukrainienne autour de l’an Mil.
Les fouilles archéologiques dans le centre de Kiev qui dévoilent l’histoire de la capitale ukrainienne autour de l’an Mil. © Annabela Morina

L’ « empire de béton de la Turquie ». Le président Erdogan a, en effet, très largement bâti la croissance économique des 15 dernières années sur la construction immobilière et les « méga projets », au détriment de l’environnement. Les difficultés de l’économie turque pourraient toutefois le forcer à ralentir la cadence. Anne Andlauer.

Le ralentissement de la croissance européenne. Les raisons en sont multiples. D’abord le commerce mondial fait grise mine, à cause notamment des tensions commerciales entre les Etats-Unis et leurs partenaires. Il y a également la hausse du pétrole depuis la mi-2017. Mais le ralentissement trouve également son origine en Europe. D’une part, les taux d’intérêt en Italie se tendent parce que le budget en forte hausse adopté à Rome – et critiqué par Bruxelles – est de nature à alourdir une dette publique déjà supérieure à 130% du PIB. D’autre part, dans plusieurs pays, notamment en Allemagne, les pénuries de main d’œuvre s’aggravent. Enfin, les grandes difficultés de parvenir à un accord raisonnable sur le Brexit continuent de plomber l’économie britannique. Daniel Vigneron du site MyEurop.info.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail