Accéder au contenu principal
C'est pas du vent

COP24: en Afrique, ça chauffe déjà!

Audio 48:30
Ouverture de la 24ème conférence de l'ONU pour le climat (COP24), à Katowice, en Pologne, le 2 décembre 2018.
Ouverture de la 24ème conférence de l'ONU pour le climat (COP24), à Katowice, en Pologne, le 2 décembre 2018. © REUTERS/Kacper Pempel

Les événements climatiques extrêmes se multiplient, la température comme le niveau de la mer montent, le rythme des pluies change... avec plus des deux-tiers de son territoire en zone tropicale, le continent africain est l'un des plus vulnérables au changement climatique, avec une faible capacité d'adaptation. Paroles d'experts.

Publicité

Invités :
- Benjamin Sultan, climatologue à l'IRD
- Ousmane Diaye, météorologue à l'Anacim au Sénégal
- Ibrahima Sy, enseignant chercheur en géographie de la santé à l'Université de Dakar
- Abdoulaye Mare Diaye, sous-secrétaire général des Nations unies, directeur des programmes du PNUD
- Rhoda Boateng, coordinatrice du programme sur les changements climatiques pour l'Afrique à la Confédération interntionale des syndicats
- Babacar Sylla en charge des questions environnementales à la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal
- Mansour Cherni, en charge des questions climatiques à l'Union Générale des Travailleurs Tunisiens
- Jean-Luc Chotte, chercheur à l'IRD, référent scientifique de l'initiative 4 pour 1000
- Seyni Nafo, ambassadeur climat du Mali et porte-parole du groupe africain
- Laurence Tubiana, directrice de la Fondation européenne pour le climat.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.