Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Faire face à la baisse de la natalité

Audio 19:30
Femme portant son bébé dans la rue à Antalya (Turquie) le 25 août 2017.
Femme portant son bébé dans la rue à Antalya (Turquie) le 25 août 2017. Sergei Bobylev\TASS via Getty Images
Par : Catherine Rolland
22 mn

C’est l’une des grandes inquiétudes de l’Europe : le vieillissement de sa population et le fait que les femmes donnent naissance à de moins en moins de bébés. Le taux de fécondité enregistré en 2016 est tombé à 1,6 enfants et les mères ont leur 1er enfant à un âge moyen de 29 ans.

Publicité

Étonnamment de l’autre côté de la Méditerranée, les autorités turques partagent cette inquiétude. Les appels répétés du président Erdogan à fonder des familles nombreuses de 4 ou 5 enfants n’y changent rien. Mais la présence dans le pays de plus de trois millions de Syriens, souvent présentée comme un fardeau, pourrait paradoxalement aider à inverser la tendance. Anne Andlauer.

En Europe centrale ou du sud, la baisse de la fécondité donne des sueurs froides à leurs dirigeants. Sauf qu’en Hongrie, en Pologne où encore en Italie, les gouvernements populistes refusent de combler la baisse démographique par l’immigration. Il faut alors relancer à tout prix la natalité par des politiques incitatives. C’est ce que propose le ministre de l’Agriculture italien, issu de la Ligue. Il est prêt à offrir des terres agricoles pour les couples qui font un troisième enfant. Cécile Debarge.

Autre pays qui traverse une grave crise démographique, la Bulgarie. Certes, le modèle familial est désormais celui de l’enfant unique, mais surtout la mortalité a beaucoup augmenté et un tiers des Bulgares ont émigré pour trouver du travail ailleurs en Europe. Reportage Damian Vodenitcharov.

Pendant 30 ans, lanterne rouge de l’Europe, l ’Allemagne 1,25 enfants par femme en 1995- a opéré un retournement est spectaculaire, et le taux de fécondité est grimpé à 1,59 en 2016, soit la moyenne européenne Deux facteurs ont été déterminants : une politique de la famille volontariste et une forte immigration. Déborah Berlioz.

Le choix musical de Vincent Théval, Kate Bush The Morning Fog + Home For Christmas (Angleterre)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.