Accéder au contenu principal
Reportage international

Liban: les familles de disparus dans l'attente

Audio 02:30
Criblée de balles, la Place des martyrs de Beyrouth reste le symbole de la guerre civile.
Criblée de balles, la Place des martyrs de Beyrouth reste le symbole de la guerre civile. Théa Ollivier, 2015.
Par : Laure Stephan

Au Liban, les familles des milliers de disparus de la guerre ont obtenu cette année une avancée historique : une loi leur donne enfin le droit de connaître le sort de leur proche enlevé ou disparu durant le conflit qui a embrasé le pays entre 1975 et 1990. Le texte a été adoptée en novembre et a donné lieu à un débat tumultueux : les anciens chefs de milices étant présents dans l'arène politique. Pour les collectifs des familles de disparus, le combat n'est pas fini : il s'agit d'obtenir la création d'une commission d'enquête, comme le prévoit la loi. Sa mission consistera notamment à exhumer les fosses communes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.