Accéder au contenu principal
Afrique économie

Afrique du Sud: une enseigne commerciale tente de bannir les sacs plastiques

Audio 02:19
Des légumes dans un sac plastique.
Des légumes dans un sac plastique. CC0 Pixabay/Hans

Alors que les décharges débordent dans les grandes villes du pays, la lutte anti-pollution prend forme en Afrique du Sud. Woolworths, l’une des chaînes de supermarchés du pays, veut réduire son empreinte écologique et ambitionne de bannir les sacs plastiques de ses magasins en 2020. Seul un de ses supermarchés le fait jusque-là, dans la ville du Cap.

Publicité

À la caisse du supermarché, Chantal et son mari emballent leurs courses. Cette fois-ci, pas de sacs plastiques. « Maintenant nous devons nous rappeler de ramener nos propres sacs plastiques. Nous oublions souvent, mais les nouveaux sacs ne coûtent pas très cher et sont renouvelables », raconte Chantal. Puis d’ajouter :« Avant, nous prenions toujours des sacs plastiques et on les utilisait pour en faire nos sacs poubelles. Mais au final, les ramener, c‘est juste beaucoup plus durable. »

Durable, comme la nouvelle alternative au plastique. Un sac un peu plus cher, mais plus écologique que propose le magasin, dont Mark Howes est le manager. « Le sac est fabriqué à partir de deux bouteilles de plastique qui auraient dû finir dans une décharge. Et Woolworths l’achète à 35 centimes d’euros et le vend à 35 centimes également. »

Une initiative spontanée d’arrêter les sacs plastiques

Aucune loi sud-africaine n’oblige Woolworths à se passer du plastique. L’entreprise a pris l’initiative seule, assure le directeur écologique Feroz Koor. « Chaque année, nous vendons environ 140 millions de sacs plastiques. Et si nous prenons en considération que Woolworths n’est pas la plus grande enseigne en Afrique du Sud, vous pouvez réaliser que les autres enseignes vendent aussi énormément de sacs plastiques », dit-il.

L’expérience est concluante dans ce supermarché témoin du Cap. Problème, il est situé dans le quartier aisé de Steenberg, pas vraiment représentatif de l’Afrique du Sud. Bannir le plastique pourrait s’avérer un défi dans les zones populaires. Feroz Koor espère que les autorités suivront le mouvement. « Le gouvernement est certainement en train de penser à ça. On a beaucoup échangé avec eux. On sait que, à long terme, le projet est de limiter la vente de sacs plastiques, mais nous ne savons pas quand. » Et ainsi rejoindre certains pays du continent. Il explique en outre que « c’est une tendance dans plusieurs parties du monde, y compris dans beaucoup de pays africains. Le Kenya a déjà interdit les sacs plastiques. Le Botswana y réfléchit. L’Ile Maurice les a aussi retirés de la vente. La Namibie est en train de débattre d’une loi. »

Après deux premiers mois concluants dans le magasin, Woolworths a confirmé vouloir retirer de la vente les sacs plastiques dans tous ses établissements début 2020.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.