Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Basquiat, en toile de fond

Audio 48:30
La pièce «Samo, a tribute to Basquiat», de Koffi Kwahulé, mise en scène par Laetitia Guédon.
La pièce «Samo, a tribute to Basquiat», de Koffi Kwahulé, mise en scène par Laetitia Guédon. Crédits: Tristan Jeanne-Valès

Avec Amy Winehouse, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Kurt Cobain ou Jim Morrison, Jean-Michel Basquiat fait partie du funeste Club des 27. De ces artistes météores fauchés par la mort, à l’âge encore jeune de 27 ans. Jean-Michel Basquiat, le rebelle, l’artiste underground new-yorkais a rejoint le firmament du marché de l’art. Ami de Warhol dont il a rejoint la factory, il est incontestablement une figure de la jeunesse éternelle. Comment en est-il arrivé là ? Quelle est l’essence de la frénésie, de l’identité et du génie créatif de celui dont les graffitis sur les murs de New-York étaient signés SAMO, pour « Same Old Shit ». SAMO qui est à l’affiche du Théâtre de la Tempête à Paris, est un texte écrit par le dramaturge ivoirien Koffi Kwahulé, et mis en scène de Laetitia Guédon. Dans la distribution, un petit nouveau et une grande figure du cinéma français et international, Eriq Ebouaney. Le spectacle est à découvrir jusqu’au 2 février 2019.Rubrique musique avec Alain Pilot qui a rencontré les Wriggles qui sont de retour après 10 ans d’absence avec un nouvel album et un spectacle « complètement red » !

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.