Débat du jour

Hongrie: l’opposition peut-elle se faire entendre?

Audio 19:30
Des manifestants s'opposent à la politique gouvernementale du Premier ministre Viktor Orbán, le 5 janvier 2019.
Des manifestants s'opposent à la politique gouvernementale du Premier ministre Viktor Orbán, le 5 janvier 2019. © REUTERS/Bernadett Szabo

En Hongrie, le samedi, des milliers de manifestants se réunissent à Budapest. Les syndicats ont annoncé une nouvelle mobilisation demain (19 janvier 2019) et menacent d’une grève nationale si leur revendication n’est pas entendue. Mais leur influence est faible. Plus largement, l’opposition a du mal à s’exprimer. Elle est très minoritaire et divisée au Parlement, réduite dans les médias. L’Europe élève la voix quand ses principes sont bafoués sans pour autant influer sur la politique contestée du gouvernement Orbán.

Publicité

Invités du débat :

- Pascale Joannin, directrice générale de la Fondation Robert Schuman, co-auteure de L'Atlas permanent de l'Union européenne (Marie B. 2018, 4ème édition)

- Roman Krakovsky, chercheur et enseignant spécialiste de l’Europe centrale et orientale à l’Université de Genève, auteur de L'Europe centrale et orientale de 1918 à la chute du mur de Berlin (Armand Colin 2017).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail