Accéder au contenu principal
Religions du monde

La violence religieuse: les monothéismes sur le banc des accusés

Audio 48:30
«Lutter contre la violence monothéiste. 3 voix répondent à 10 questions».
«Lutter contre la violence monothéiste. 3 voix répondent à 10 questions». Editions L'Harmattan
Par : Geneviève Delrue
50 mn

Publicité

Religions du Monde - Dimanche 27 janvier 2019 - 10H10-11H00 Heure de Paris


Les religions abrahamiques : judaïsme, christianisme et islam, porteraient-elles avec leurs textes sacrés - la Bible et le Coran - les germes de la violence religieuse contrairement au polythéisme ? Conversions forcées, chasses aux hérétiques, Inquisition, guerres de religion et guerres saintes, autodafés, mises à mort pour apostasie, statut inférieur pour les minorités, affrontement sunnites-chiites, etc. : au regard de l’histoire et de l’actualité, toutes ces formes de « contraintes en religion » seraient légitimées par leur conception d’un dieu jaloux, le dieu d’Abraham, qui détiendrait la vérité face aux « idolâtres » des autres « fausses religions » qu’il s’agirait de combattre. Alors comment en sortir ? C’est le constat et la question d’un agnostique, Jean-Pierre Castel, posée à trois représentants des religions monothéistes : le rabbin libéral David Meyer, le frère dominicain Jean-Michel Maldamé et l’universitaire tunisien Abderrazak Sayadi, professeur d’étude comparée des faits religieux et des civilisations à La Manouba (Tunis). Réponse à trois voix rassemblées dans le livre « Lutter contre la violence monothéiste » (L’Harmattan).

A noter que ce livre rejoint la réflexion d’autres auteurs sur le sujet « Dieu n’a jamais voulu ça : la violence religieuse décryptée » (Albin Michel - 2018) du rabbin britannique Jonathan Sachs et « Foi et violence : un enchaînement fatal ? » de l’Observatoire Foi et Culture de la Conférence des évêques.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.