Accéder au contenu principal
Débat du jour

Faut-il baisser les impôts et supprimer des services publics?

Audio 19:30
Manifestation de «gilets jaunes» à l'entrée d'un supermarché à Nantes, le 17 novembre 2018.
Manifestation de «gilets jaunes» à l'entrée d'un supermarché à Nantes, le 17 novembre 2018. © REUTERS/Stephane Mahe

« Quels impôts faut-il, à vos yeux, baisser en priorité ? Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ? » C'est Emmanuel Macron qui pose ces questions dans sa lettre aux Français. La fiscalité est l'un des quatre grands thèmes du « Grand débat national », lancé par le chef de l'Etat. Dans un pays réputé pour sa fiscalité complexe, attaché à la redistribution et où l'un des principaux motifs de colère avérés est la suppression de l'impôt sur la fortune, cette simple façon de poser les questions sans évoquer les possibilités inverses peut surprendre, voire choquer. Faut-il baisser les impôts et supprimer des services publics ? C'est la question du jour.

Publicité

Pour en débattre :
- Clément Carbonnier, maître de conférences en économie à l’Université de Cergy-Pontoise, chercheur au Laboratoire THEMA, co-directeur de l’axe « Politiques socio-fiscales » du LIEPP (Laboratoire interdisciplinaire d'évaluation des politiques publiques)
- Alexis Spire, sociologue, directeur de recherche au CNRS, auteur de Résistances à l'impôt, attachement à l'Etat (Le Seuil 2018) et de Faibles et puissants face à l'impôt (Ed. Raisons d'agir 2012).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.