Décryptage

Le Zimbabwe renoue avec la répression et le marasme économique

Des partisans du mouvement d'opposition zimbabwéen MDC Alliance défilent dans les rues de la capitale Harare, le 29 novembre 2018, pour protester contre la situation économique du pays et la gouvernance du président Emmerson Mnangagwa.
Des partisans du mouvement d'opposition zimbabwéen MDC Alliance défilent dans les rues de la capitale Harare, le 29 novembre 2018, pour protester contre la situation économique du pays et la gouvernance du président Emmerson Mnangagwa. © AFP/Jekesai NJIKIZANA

Le Zimbabwe renoue avec ses démons. Un peu plus d'un an après la chute de Robert Mugabe, son économie ne cesse de s'enfoncer et son régime de se durcir. Les manifestations d'il y a plus de deux semaines ont fait au moins 12 morts. Des centaines de personnes ont été arrêtées, dans la foulée, notamment au cours d'opérations de ratissage dans des quartiers populaires de la capitale. Comment expliquer une telle déception au Zimbabwe, après l'élan d'espoir suscité par l'arrivée au pouvoir d'Emmerson Mnangagwa, l'ancien vice-président ? 

Publicité

Avec :
- Virginie Roiron, maître de conférences à Sciences-Po Strasbourg, spécialiste du Zimbabwe
- Alexandra Brangeon, journaliste au service Afrique de RFI.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail