Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

2019, année de repli des matières premières selon Cyclope

Audio 01:59
Le pétrole devrait perdre 15% sur toute l'année 2019, prédit l'économiste français, Philippe Chalmin.
Le pétrole devrait perdre 15% sur toute l'année 2019, prédit l'économiste français, Philippe Chalmin. ©REUTERS/Brendan McDermid

A quoi ressembleront les marchés de matières premières en 2019 ? Le cercle Cyclope dirigé par l'économiste français Philippe Chalmin se livre à son exercice rituel en janvier. Et il anticipe cette année un repli des prix des ressources naturelles. Une tendance amorcée fin 2018.

Publicité

Le cercle Cyclope prédit un recul de 10% de son indice de 31 matières premières en 2019. Continuation d'une tendance baissière entamée à la fin de l'an dernier. 2018 fut en effet « une année en cloche » pour les prix des matières premières, observe l'économiste Philippe Chalmin, directeur du cercle Cyclope. Après un « premier semestre flamboyant », le pessimisme s'est installé au début de l'automne.

Déclin des métaux et de l'énergie

Les dérogations accordées aux clients du pétrole iranien ont fait replonger les prix du brut. Avec les doutes qui s'installaient sur l'économie chinoise, sur fond de perturbations commerciales, les investisseurs se sont retirés des matières premières. « Les six métaux de base du LME ont vu leur prix décliner alors même que leur offre était déficitaire... La bulle des métaux des batteries électriques, lithium et cobalt, s'est dégonflée ».

Exception du cuivre

En 2019, cette tendance négative devrait se poursuivre (-14% pour le zinc, -11 % pour le plomb), sauf pour le cuivre (+4%), qui manque de nouvelles capacités minières alors que la demande de métal rouge grandit pour les nouvelles énergies.

Quant au pétrole, il devrait perdre 15% sur toute l'année 2019, prédit Philippe Chalmin. « Je ne vois pas de rebond à conditions géopolitiques identiques, à savoir la poursuite des dérogations américaines sur l'Iran, l'absence de catastrophe vénézuélienne, l'absence de conflit direct entre l'Arabie saoudite et l'Iran ».

Recul du soja

Même tendance baissière anticipée pour le charbon et le gaz naturel (-9%) ou liquéfié (-10%), étant donné l'augmentation des capacités. Les matières premières agricoles, marquées par le retour du politique en 2018, seront encore en 2019 « au premier front de la guerre commerciale sino-américaine », estime le directeur de Cyclope, qui anticipe un « très fort recul (-21%) des prix du soja », d'autant que les élevages en Chine, ravagés par la peste porcine, vont en consommer moins. Baisse prolongée (-20%) des prix l'huile de palme, menacée d'être exclue du biodiesel européen. Baisse des prix du coton (-12%). Peu de changement pour les prix du blé ou du cacao après l'embellie de l'an dernier. Peu ou pas d'amélioration des prix du sucre ou du café.

L'or à 1 300 dollars ?

Au sein des métaux précieux Cyclope prédit un rebond de l'or, « un horizon au-dessus de 1 300 dollars l'once », la fin de la « chevauchée du palladium » et un déclin du platine et de l'argent, « qui a perdu toute dimension financière ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.