Vous m'en direz des nouvelles !

Jean Rolin, lignes de Crac

Audio 48:30
Portrait de Jean Rolin, qui publie Crac aux éditions P.O.L.
Portrait de Jean Rolin, qui publie Crac aux éditions P.O.L. Crédits: Hélène Bamberger

Jean Rolin nie être un écrivain-voyageur. Pourtant, ses livres ont fait voyager bien des lecteurs, dans l’espace ou dans le temps, de la Belgique à l’archipel des Aléoutiennes, des Balkans à l’île de Peleliu, d’Ormuz à Savannah. Comme un animal solitaire, l’auteur de L’homme qui a vu l’ours, et plus récemment du Traquet Kurde aime emprunter les Chemins d’eau et de Traverses pour raconter le monde tel qu’il le voit, souvent par ses périphéries, comme un oiseau au regard perçant plane au-dessus d’un ensemble de ruines, une friche ou une ligne de front. Dans son dernier livre, Jean Rolin met ses pas dans ceux d’un autre arpenteur du monde : Lawrence d’Arabie. Et dans ses traces, il part à l’assaut de ces forteresses croisées du Moyen-Orient, celles qui ont enflammé les esprits des Européens passionnés d’Orient, et qui se sont retrouvées au cœur des déluges de feu proche ou moyen-orientaux. Crac d’Olivier Rolin est paru aux éditions P.O.L.Emmanuel Pénicaut est conservateur en chef du patrimoine, et directeur adjoint de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. Il est avec Jean-Marc Hofman, le commissaire d’une exposition à visiter jusqu'au 4 mars 2019 à Paris, à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine. Le catalogue a été coédité avec les éditions Hermann, et il reprend le titre de l’exposition : Le Crac des chevaliers, chroniques d’un rêve de pierre