Accéder au contenu principal
Littérature sans frontières

Nicolas Fargues, de retour au Cameroun

Audio 29:00
L'écrivain français Nicolas Fargues en studio à RFI (février 2019).
L'écrivain français Nicolas Fargues en studio à RFI (février 2019). © RFI/Fanny Renard

Nicolas Fargues est né en 1972. Enfance au Cameroun, au Liban puis en Corse, études à Paris. Deux ans de coopération en Indonésie, retour à Paris, petits boulots, publication en 2000 de son premier roman intitulé «Le Tour du propriétaire». Depuis 2002, il a vécu à Diego-Suarez, Yaoundé et Wellington. Il est l'auteur d'une douzaine de livres parmi lesquels «Rade Terminus», «J'étais derrière toi», «Beau rôle», «Je ne suis pas une héroïne».Son nouveau livre est un recueil de 15 nouvelles intitulé «Attache le coeur» aux éditions P.O.L

Publicité
Couverture du recueil de nouvelles de Nicolas Fargues
Couverture du recueil de nouvelles de Nicolas Fargues ©P.O.L

«Ici, la galère, la vraie, tu fais avec. Les galères de transport, de job et de dot, les galères d'un peu tout et n'importe quoi, tu fais avec. Ton avenir aussi boiteux que la qualité du courant fourni par la compagnie nationale d'électricité, tu fais avec. Les Blancs nous plaignent : Mais comment pouvez-vous vivre dans des conditions pareilles ? Ce désastre qui n'en finit plus, avez-vous vraiment la volonté d'y mettre un terme ? Et moi je dis que laisse, mon ami, laisse. Ce n'est pas avec des si, des il faut que et des voilà comment qu'on met Yaoundé dans une bouteille de J&B.» (extrait)

En quinze récits et portraits à la première personne, Nicolas Fargues propose une formidable radiographie intime, personnelle, de la culture et de la société camerounaise, jusqu’à la satire féroce du « néocolonialisme deux points zéro », selon son expression. Attache le cœur signifie au Cameroun quelque chose comme « Serre les dents ». Hommes et femmes, jeunes et vieux, Noirs et Blancs, locaux, expatriés et diasporiques… Leur point commun est un attachement blessé au Cameroun, pays où la pudeur des gens ne donne pas une idée juste de l’enfer dans lequel souvent ils vivent. (Présentation de l'éditeur)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.