Accents d'Europe

En Pologne, la libération du discours antisémite

Une fresque murale dans le quartier juif de Kazimierz de Cracovie, en pleine renaissance.
Une fresque murale dans le quartier juif de Kazimierz de Cracovie, en pleine renaissance. © Thomas Giraudeau
Par : Catherine Rolland
2 mn

Les images ont choqué. Le 27 janvier 2019, devant Auschwitz, alors qu’on commémorait le 74ème anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, un groupuscule de nationalistes polonais sont venus accuser, « la nation juive de vouloir déformer l’histoire du camp ».Une nouvelle attaque contre le musée d’Auschwitz, après celle de l’hiver 2018, quand le gouvernement polonais a adopté sa loi mémorielle très controversée qui interdit à quiconque d’attribuer « la responsabilité ou coresponsabilité de la nation ou de l’État polonais » dans l’Holocauste. Depuis, la petite communauté juive de Cracovie ne digère toujours pas cette loi. Thomas Giraudeau.

Publicité

En Italie aussi… A des milliers de kilomètres au sud de la Pologne, plusieurs incidents ouvertement antisémites ont émaillé l’actualité italienne de ces derniers mois, des bancs de l’Assemblée aux stades de foot. Cécile Debarge.

Un Pope condamné, une première en Grèce. Dans ce pays où l’Eglise maintient encore une grande influence, un prêtre orthodoxe a été condamné pour incitation à la haine après des propos homophobes répétés à plusieurs reprises. Une décision qui pourrait rappeler à de nombreux membres du clergé qu'ils ne sont pas au-dessus des lois. Charlotte Stievenard.

Les rêves britanniques post-brexit de devenir un Singapour européen, le grand procès des indépendantistes catalans et la vision du New York Times quant à l’influence grandissante du géant des télécoms chinois Huawei, c’est la sélection de Courrier International cette semaine. Avec Ingrid Therwath.

Le choix musical de Vincent Théval, Refree Cuando salga el sol (Espagne).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail