Accéder au contenu principal
Littérature sans frontières

Surfer à Tahiti avec la romancière Ingrid Astier

La romancière française Ingrid Astier à RFI (février 2019).
La romancière française Ingrid Astier à RFI (février 2019). © RFI/Fanny Renard

Écrivain au tempérament insulaire, Ingrid Astier est née à Clermont-Ferrand en 1976.Elle vit actuellement à Paris. Normalienne, agrégée de lettres, elle débute en écriture avec le Prix du Jeune Écrivain (1999). Son désir de fiction et son goût pour les péripéties sont liés à son enfance au sein de la nature, en Bourgogne, où se mêlent contemplation et action. Elle a choisi le roman noir pour sa faculté à se pencher sans réserve sur l’être humain. Tout autant architecte que dentellière dans son écriture, elle aime bâtir des mondes. Après «Quai des enfers», «Angle mort» et «Haute voltige», parus à la Série Noire chez Gallimard, Ingrid Astier publie son nouveau roman «La Vague» aux éditions Les Arènes.

Publicité
Couverture
Couverture ©Les Arènes

"Sur la presqu’île de Tahiti, la fin de la route est le début de tous les possibles. Chacun vient y chercher l’aventure. Pour les plus téméraires, elle porte le nom de Teahupo’o, la plus belle vague du monde.

La plus dangereuse aussi. Hiro est le surfeur légendaire de La Vague. Après sept ans d’absence, sa sœur Moea retrouve leur vallée luxuriante. Et Birdy, un ancien champion de surf brisé par le récif. Arrive Taj, un Hawaïen sous ice, qui pense que tout lui appartient.

Mais on ne touche pas impunément au paradis.

Bienvenue en enfer. Ici c’est Teahupo’o, le mur de crânes."

(Présentation de l'éditeur)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.