Accéder au contenu principal
Bonjour l'Europe

Allemagne: harmoniser les retraites des juifs d'Europe de l'Est et celles des «Aussiedler»

Audio 02:30
Une vue du Bundestag, le Parlement allemand à Berlin, où Les Verts et les libéraux présentent un texte de loi qui harmoniserait les droits à la retraite des juifs d’Europe de l'est (illustration).
Une vue du Bundestag, le Parlement allemand à Berlin, où Les Verts et les libéraux présentent un texte de loi qui harmoniserait les droits à la retraite des juifs d’Europe de l'est (illustration). REUTERS/Axel Schmidt
Par : Nathalie Versieux
5 mn

En Allemagne, plusieurs partis veulent améliorer les retraites perçues par les juifs oroginaires de l'ex-URSS qui ont rejoint la République fédérale à la chute du mur.

Publicité

de notre correspondante à Berlin,

Quelque 250.000 juifs ont fui l'Union soviétique pour l'Allemagne entre 1991 et 2006. A la chute du mur le gouvernement fédéral avait en effet décidé d'accueillir des contingents de juifs d'Europe de l'Est persécutés par le régime communiste, en un geste qui se voulait réparation pour l'Holocauste. L'arrivée des juifs d'Europe de l'Est a permis la renaissance du judaïsme en République fédérale. mais trente ans après la chute du mur, les juifs d’Europe de l'Est souffrent toujours de discrimination en Allemagne en terme de retraites. Le montant de leurs pensions ne prend en effet en compte que les années travaillées en Allemagne. Leur carrière dans l'ex-Union soviétique n'est elle pas prise en compte.

Proposition de lois des Vers et des Libéraux

Les Verts et les libéraux présentent au Bundestag un texte de loi qui harmoniserait les droits à la retraite des juifs d’Europe de l'Est avec celles des Allemands de souche.

Au moment même où sont débarquaient les juifs d’Europe de l'Est, sont arrivés 2,4 millions de Aussiedler, ces Allemands de souche installés en Russie au 18e siècle et dont les descendants ont été persécutés eux aussi par Staline. Ces Allemands de souche ne parlaient plus allemand depuis des générations à la chute du mur. Mais le code de la nationalité leur accordait automatiquement un passeport allemand, au nom du droit du sang. Dans leur cas, les caisses de retraite allemandes prennent en considération les années travaillées en Union soviétique, outrer les années travaillées en Allemagne. Résultat, à carrière égale, les juifs d’Europe de l'Est touchent aujourd'hui en Allemagne jusqu'à 500 euros de moins par mois que les Aussiedler.

Harmoniser les droits des juifs et ceux des Aussiedler

L'écart de traitement passe de plus en plus mal en Allemagne. Les Verts et les Libéraux demandent une harmonisation, mais aussi certains Landers comme la Basse-Saxe, qui veulent défendre la cause des juifs d’Europe de l'Est vivant souvent dans la misère, en soutenant ce texte de loi au Bundesrat, la seconde chambre du Parlement qui représente les régions.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.