Accéder au contenu principal
Reportage international

Municipales en Turquie: des élections prises en otage par l'AKP

Audio 02:34
Rassemblement des partisans du président Erdogan en vue des élections municipales, le 17 mars 2019 à Izmir.
Rassemblement des partisans du président Erdogan en vue des élections municipales, le 17 mars 2019 à Izmir. Reuters/ Cem Oksuz/Presidential Press Office/Handout
Par : Anne Andlauer
4 mn

Dimanche 31 mars, les Turcs devront élire leur élus locaux. L’AKP, le parti du président Erdogan, qui craint d’être mis en difficulté dans les grandes villes, n’hésite pas à prendre ce scrutin en otage et prétend que « la survie » de la Turquie dépend de ce vote. Il est en fait surtout question de la survie de son parti et de tous ceux qui lui sont liés depuis près de 20 ans. Ainsi, pour les fondations proches de l’AKP, ces élections représentent un enjeu financier majeur : ce sont elles qui accaparent les subventions municipales.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.