Accéder au contenu principal
Reportage culture

Exposition: «L'aventure du Cavalier bleu» au Musée de l'Orangerie

Audio 02:27
Habité par l'idée que la nature est pure et l'homme corrompu, Franz Marc invente un bestiaire de couleurs vives inspiré du fauvisme et du cubisme, tandis que August Macke excelle dans l'art du portrait et des paysages oniriques.
Habité par l'idée que la nature est pure et l'homme corrompu, Franz Marc invente un bestiaire de couleurs vives inspiré du fauvisme et du cubisme, tandis que August Macke excelle dans l'art du portrait et des paysages oniriques. Musée de l'orangerie
Par : Carmen Lunsmann

Mouvement de courte durée, mais de grand impact, « Le Cavalier bleu » a rallié un groupe d'artistes de l’avant-garde européenne dans une volonté de renouveler l’art. Parmi eux : Franz Marc et August Macke, peintres allemands méconnus en France, mais à l’initiative du mouvement qui a pris fin au bout de trois ans - avec l'arrivée de la Première Guerre mondiale. Le Musée de l’Orangerie raconte « L’aventure du Cavalier bleu » à travers une centaine d’œuvres de ces deux artistes morts sur des champs de batailles en France et leur consacre leur première exposition à Paris.

Publicité

→L'exposition présentée sur le site du Musée de l'Orangerie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.