Invité international

Soudan: un «accord» entre militaires et civils aux contours encore vagues

Audio 06:52
RFI

Le Conseil militaire au pouvoir au Soudan a annoncé sans le préciser « un accord sur la plupart des exigences » présentées par les leaders de la contestation lors d'une rencontre avec l'Alliance pour la liberté et le changement (ALC). L'Association des professionnels soudanais (SPA), fer-de-lance de la contestation et qui fait partie de l'ALC, qualifie cette réunion d'étape vers un « renforcement de la confiance » entre les deux camps. Trois généraux membres du Conseil ont démissionné peu après la réunion. Mais dans la rue, les manifestants, rassemblés jour et nuit depuis le 6 avril devant le quartier général de l'armée à Khartoum, maintiennent la pression. Ce jeudi, une foule était attendue à Khartoum pour une « marche d'un million de personnes » à laquelle a appelé la SPA hier. Le décryptage d’Anne-Laure Mahé, chercheure pour l’Afrique de l’Est à l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire (Irsem).