Accéder au contenu principal
Revue de presse française

A la Une : vive les Bretons ! Rennes ravit la Coupe au PSG

Audio 06:13
Le Stade rennais football club, club Breton remporte la Coupe de France 2019.
Le Stade rennais football club, club Breton remporte la Coupe de France 2019. REUTERS/Charles Platiau
12 mn

Publicité

Ils sont fous ces Bretons ! Fous de joie après avoir marqué les Parisiens « au fer rouge », comme s’enflamme, ce matin, la Une de L’Équipe.

La Coupe de France à Rennes ? En quarante-huit ans, c’est le premier grand trophée remporté par ce club breton. C’est aussi l’échec « de trop » pour le PSG, le Roi est « nu », martèle Le Parisien dimanche.

Vox populi

L’extrême-droite aux portes du parlement en Espagne, où les électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche pour des élections législatives anticipées. Pour la première fois depuis la fin de la dictature franquiste, le parti ultranationaliste Vox, crédité dans les sondages de plus de 10 % des intentions de vote, va probablement faire son entrée au Parlement. Et dans les kiosques espagnols, l’hebdomadaire Courrier international a déniché une chronique du journal ultraconservateur ABC qui en appelle déjà « à l’union de toutes les droites – y compris l’extrême-droite –pour former un « gouvernement national », un terme qui fleure le franquisme », souligne Courrier international.

Selon cette chronique d’ABC, en effet, « les trois partis capables de mettre en pièces le projet de démantèlement de l’Espagne par Sanchez doivent impérativement remporter ces élections. Et leur victoire peut-être écrasante. À condition, toutefois, de vaincre la peur qui depuis toujours joue en faveur des ennemis de l’Espagne », rapporte Courrier international.

Pâques de sang à Ceylan

Au Sri Lanka, la minorité chrétienne a été ciblée cette semaine par des attentats islamistes. Dimanche dernier, dimanche de Pâques pour les chrétiens, ce fut un carnage dans des églises et des hôtels de luxe de cette île de l’Océan Indien. Huit explosions coordonnées dans une attaque qui ne ressemble « à aucune autre », souligne l’hebdomadaire Le Point. Au moins sept kamikazes ont participé aux attaques dans cette île qui compte près de 8 % de chrétiens, où l’église catholique est « très respectée », souligne ce magazine, l’un de ses cardinaux ayant même été « pressenti comme candidat à la papauté en 2013 ». Ces attentats ouvrent une nouvelle plaie dans l’histoire des violences « qui ne cesse de meurtrir cette île de toute beauté », soupire Le Point.

Loiseau migrateur

En politique, la campagne des élections européennes a été marqué cette semaine en France par une révélation : la présence il y a 35 ans de la tête de liste La République en marche Nathalie Loiseau sur une liste d’extrême-droite (révélation du site Internet Mediapart).

« Loiseau bat de l’aile », formule Marianne. Cet hebdomadaire estime que « ce petit rafraîchissement de mémoire fait quelque peu désordre, alors que Nathalie Loiseau avait, dès son entrée en campagne, déclaré la guerre au Rassemblement national, au coude à coude avec La République en marche dans les sondages ».

Dans Le Figaro Magazine, Nathalie Loiseau dissimule mal son amertume. « Énorme scoop, je viens de la droite, je ne m’en suis jamais cachée », dit-elle au Fig Mag.

L’espion qui venait du chaud

Cette semaine également, il est aussi question de services secrets dans la presse hebdomadaire ? S’inspirant du livre du journaliste Alex Jordanov, dont il publie des extraits et qui est intitulé « Les Guerres de l’ombre de la DGSI » (Editions Nouveau Monde), le magazine L’Obs évoque aussi une bien étrange affaire, celle de l’assassinat, le mois dernier près de Genève, de Daniel Forestier, ancien agent de la DGSE, les services secrets extérieurs français. Son corps a été retrouvé criblé de balles sur un parking isolé. Il a été victime d’une « véritable exécution », s’effare ce journal, selon lequel « la justice le soupçonnait d’avoir été à la solde du président Denis Sassou-Nguesso (du Congo-Brazzaville), ou de membres de son entourage, qui auraient pu le missionner pour éliminer un rival politique réfugié en France, le général Ferdinand Mbaou, opposant au président Sassou-Nguesso, qui avait « déjà échappé à une tentative d’assassinat en octobre 2015 », énonce L’Obs. Selon la DGSI (Direction générale de la Sécurité intérieure), Daniel Forestier serait venu lui-même dénoncer l’affaire auprès de leurs services, à la fin du mois d’août. L’ancien militaire aurait détaillé par le menu le projet d’assassinat visant le général Mbaou : lui était chargé de la logistique, et le donneur d’ordre était un de ses anciens collègues du service « action » de la DGSE, Bruno Susini. « La mission aurait dû être rémunérée 400.000 euros », complète L’Obs.

Que vaut la piste congolaise dans cette ténébreuse affaire ? Selon L’Obs, qui ne manque pas d’évoquer également une tortueuse piste kazakhe, Susini était « proche du régime congolais. Lors de son arrestation en septembre, une lettre officielle de la présidence congolaise a été retrouvée à son domicile, agitant quelques heures le quai d’Orsay. L’ancien espion devenu conseiller de Denis Sassou-Nguesso était aussi un proche de l’ancien patron de la DGSI, Bernard Squarcini, soupçonné, lui aussi, de s’être mis au service du régime de Brazzaville, bien qu’il s’en défende », énonce encore cette hebdomadaire.

Marathon man

Le marathon de Londres se court aujourd’hui. Super favori, le Kenyan Eliud Kipchoge. Recordman du monde du marathon en 2h1’39’’, champion du monde, champion olympique, Eliud Kipchoge est « le plus grand marathonien de tous les temps », lance L’Équipe magazine, qui est allé le suivre à l’entraînement sur les hauts plateaux du Rift, au Kenya. Surnommé là-bas « le Philosophe », Eliud Kipchoge a notamment pour devise cette affirmation que je vous laisse méditer : « Aucun humain n’a de limite » ! On le voit, si Kipchoge est bien « marathon man », c’est aussi, un peu, le sapeur Camembert…

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.