Accéder au contenu principal
Décryptage

Côte d’Ivoire et Ghana: la déforestation s’accélère

Audio 19:30
La culture de cacao en Côte d'Ivoire est pointée du doigt par Mighty Earth comme un facteur de déforestation.
La culture de cacao en Côte d'Ivoire est pointée du doigt par Mighty Earth comme un facteur de déforestation. © AFP

En 2018, près de 12 millions d'hectares de forêts tropicales ont disparu, soit l'équivalent de la superficie de la Belgique. C'est la conclusion du dernier rapport du World Ressources Institute, un groupe de recherche américain qui observe le patrimoine naturel mondial. Dans les détails, on peut lire que la déforestation ralentit au Brésil et en Indonésie, toujours parmi les plus mauvais élèves, mais certains pays font leur apparition dans ce triste classement. Et en tête, des pays africains : le Ghana et la Côte d'Ivoire où les destructions s'accélèrent. Pour quelles raisons ? Et pour quelles conséquences ? 

Publicité

Avec :
- Erith NGatchou, en charge des opérations sur l’Afrique pour Earthworm Foundation, basé à Yaoundé
- Etelle Higonnet, directrice de campagne pour Mighty Earth, ONG environnementale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.