Accéder au contenu principal
Décryptage

«Ouïghours, à la force des camps»

Audio 19:30
Kashgar, dans le Xinjiang, le 2 août 2011. Femme de la minorité ouïghoure chinoise. Les Ouïghours sont identifiés comme «terroristes» par Pékin.
Kashgar, dans le Xinjiang, le 2 août 2011. Femme de la minorité ouïghoure chinoise. Les Ouïghours sont identifiés comme «terroristes» par Pékin. © Reuters

Au Xinjiang, les autorités chinoises parlent de centre de formation professionnelle, mais les preuves s'accumulent d'un système de détention arbitraire de masse. Sous couvert de lutte contre le terrorisme, il s'abat sur les minorités de cette province de l'ouest de la Chine. Les auteurs du documentaire « Ouïghours, à la force des camps », diffusé ce samedi (11 mai 2019) sur les chaînes France 24 et Arte ont pu se rendre sur place. Leur récit rend compte de l'ampleur et de l'injustice de cette répression, qui ne faiblit pas malgré les dénonciations.

Publicité

Avec :
- Angélique Forget et Antoine Védeilhé, co-réalisateurs du reportage « Ouïghours, à la force des camps », diffusé sur Arte et France 24 ce samedi (11 mai 2019), et journalistes installés en Chine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.