Accéder au contenu principal
Journal d'Haïti et des Amériques

L'avortement remis en cause aux États-Unis!!!

Audio 19:30
La sénatrice Linda Coleman-Madison, opposée au texte sur l'avortement, lors du vote au Sénat de l'Alabama, le 14 mai 2019.
La sénatrice Linda Coleman-Madison, opposée au texte sur l'avortement, lors du vote au Sénat de l'Alabama, le 14 mai 2019. © REUTERS/Chris Aluka Berry
Par : Anne Verdaguer
21 mn

L'Alabama a adopté le projet de loi le plus restrictif des États-Unis sur l’interruption volontaire de grossesse, avec une interdiction quasi totale, même dans des cas de viol ou d'inceste et prévoyant des peines allant jusqu'à l'emprisonnement à vie pour les médecins pratiquant des IVG.

Publicité

États-Unis : San Francisco, capitale des hautes technologies, est devenue la première ville américaine à bannir l'utilisation d'outils de reconnaissance faciale par la police, l'interdiction ne concerne pas les aéroports.

France : « Les barrages hydroélectriques, une fausse solution », c’est ce que dénoncent des militants de l’association Extinction Rébellion. Ils ont déployé, en ce sens, une banderole hier (14 mai 2019) lors d'une action à Paris en marge d’un congrès mondial sur l’hydroélectricité.

Devant le Congrès de l’Hydroélectricité de Paris, des manifestants d’Extinction Rébellion, de Planète Amazone et de la société civile latino-américaine alertait sur les impacts environnementaux des barrages hydroélectriques.
Devant le Congrès de l’Hydroélectricité de Paris, des manifestants d’Extinction Rébellion, de Planète Amazone et de la société civile latino-américaine alertait sur les impacts environnementaux des barrages hydroélectriques. © Domitille Piron

Chili : revendiquer les droits du peuple autochtone mapuche, à travers les musiques urbaines, tel est le but d'un groupe de musique à découvrir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.