Accéder au contenu principal
Chronique des droits de l'homme

Liu Xiaobo, l'homme qui a défié Pékin

Audio 03:32
Une photo de Liu Xiaobo vue à l'intérieur du centre Nobel de la paix le jour de la cérémonie du prix Nobel de la paix à Oslo le 10 décembre 2010.
Une photo de Liu Xiaobo vue à l'intérieur du centre Nobel de la paix le jour de la cérémonie du prix Nobel de la paix à Oslo le 10 décembre 2010. DANIEL SANNUM LAUTEN / AFP

Il y a tout juste 30 ans, lorsque les chars écrasaient dans le sang le cri de la jeunesse pour une Chine démocratique, Liu Xiaobo était là, sur la place Tiananmen. L'intellectuel très en vue à l'époque dans les cercles universitaires de Pékin, y jouait un rôle majeur : celui du « grand frère des étudiants » qui les conseillait en coulisses. Dans la nuit du 3 au 4 juin, c'est même lui qui négocia l'évacuation de la place de la Paix céleste, alors que, tout autour, l'armée avait déjà commencé à tuer des dizaines de jeunes désarmés. Liu Xiaobo restera en Chine après le massacre et choisira de défier le régime communiste tout au long de sa vie. Chantre de la non violence, il obtiendra le prix Nobel de la paix en 2010, avant de mourir en prison en 2017. Pierre Haski revient sur le destin de cet homme au courage insensé, dans son nouveau livre, « Liu Xiaobo - l'homme qui a défié Pékin ».

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.