Européen de la semaine

République tchèque: le Premier ministre Andrej Babis, accusé de conflit d’intérêts

Audio 03:10
Andrej Babis.
Andrej Babis. REUTERS/David W Cerny
4 mn

La République tchèque n’avait pas connu de manifestations aussi importantes depuis trente ans. Lundi dernier, ils étaient 120 000 sur la place Venceslas, une des principales de la capitale Prague. L’objectif des manifestants : obtenir la démission du Premier ministre Andrej Babis, accusé de conflit d’intérêts. Ce milliardaire, au pouvoir depuis un an et demi, continuerait de recevoir des fonds européens et tchèques, versés à son ancien groupe d’agroalimentaire, Agrofert. Des audits sont en cours à Bruxelles. Un portrait signé Margot Turgy.