Le débat africain

Bulletin de santé des présidents, une affaire d'État?

Audio 49:00
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika dans un bureau de vote, le 23 novembre 2018.
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika dans un bureau de vote, le 23 novembre 2018. © AFP/RYAD KRAMDI

Leur bulletin de santé relève du secret d'État. Une confidentialité qui alimente les fantasmes les plus fous. Tantôt ils sont à l'article de la mort, tantôt dans une forme resplendissante. On apprend ici et là qu'ils ne sont plus aux affaires et que le pays est dirigé par leurs proches, qu'ils seraient dans le coma, qu'ils auraient perdu la raison. Pourtant officiellement, rien ne filtre, même lorsqu'ils sont au plus mal. Et leurs gestes font l'objet d'interprétation et enflamment les réseaux sociaux. Faut-il rendre public le bulletin de santé des chefs d'État, ou doit-il rester dans le domaine du privé ?

Publicité

Avec la participation des journalistes Francis Kpatinde, Antoine Glaser, Seidik Abba, et Georges Dougueli.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail