Accéder au contenu principal
Religions du monde

Islamisme, laïcité, islamophobie

Audio 48:30
«Laïcité et République», de Najwa El Haïté et «Islamophobie», de Philippe d’Iribarne.
«Laïcité et République», de Najwa El Haïté et «Islamophobie», de Philippe d’Iribarne. © Éditions L'Harmattan/Albin Michel
Par : Geneviève Delrue
50 mn

Publicité

Religions du Monde - Dimanche 30 juin 2019 - 09h10-10h00


Najwa El Haïté, adjointe au maire d’Évry-Courcouronnes en charge de la Culture et de la Transformation digitale analyse le rapport de la mission parlementaire sur l’islamisme dans les services publics. Adjointe au maire d’Évry-Courcouronnes, en charge de la Culture et de la Transformation digitale, elle est un ardent défenseur de la loi de 1905 et n’est pas en faveur de sa révision. Sa thèse de doctorat en droit public « Laïcité et République » vient d’être publiée aux éditions L’Harmattan.

L’anthropologue Philippe d’Iribarne, directeur de recherche au CNRS, entend mettre en lumière dans son dernier livre « Islamophobie » (Albin Michel) une intoxication idéologique qui présente l’Occident comme intrinsèquement suspicieux, voire hostile à l’égard de l’islam et des musulmans. Le chercheur a analysé notamment les rapports d’institutions internationales (Onu, Union européenne, etc.) et conclut à une véritable manipulation. Le concept d’islamophobie obscurcit, selon lui, le débat sur la radicalisation de l’islam et la question du communautarisme. En cultivant le ressentiment, il est un facteur de sécession au lieu d’encourager le rassemblement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.