SessionLab

Deluxe, moustache et bonne humeur

Audio
Le groupe Deluxe.
Le groupe Deluxe. ©RFI

Deluxe est dans SessionLab #18 à l’occasion de la sortie de son troisième album Boys & Girl. Originaire d’Aix-en-Provence, le groupe raconte la rencontre avec sa chanteuse Liliboy, la scène, et sa passion pour Bill Withers.

Publicité

"T’imagines quand même, c’est du taff, mais on fait quelque chose qu’on aime". Avec Deluxe, la moustache et la bonne humeur sont au rendez-vous. Des tournées en France, en Espagne, en Italie, même aux États-Unis et en Chine... De leurs débuts dans les rues d’Aix-en-Provence où le titre de jazz popularisé par Herbie Hancock, Cantaloupe Island, se joue à 220 Bpm, à la mythique Fiat Multipla de leur dernier clip, Deluxe en a parcouru du chemin.

Du hip hop, de la soul, du jazz, de l’électronique ? Deluxe, c’est un peu de tout ça à la fois, et en même temps quelque chose de complètement différent. "C’est un son, pas un style", résume Liliboy. Après le hit Pony et des passages sur les scènes des plus grands festivals, la bande sort son troisième album, Boys & Girl, qui multiplie les collaborations. Oxmo Puccino, Nemir ou encore Tumi Molekane ont été conviés à enregistrer à leurs côtés, tandis que le Nantais 20Syl (Hocus Pocus) a fait office d'arrangeur pour cet opus.

Pas trop dur de vivre avec tous ces moustachus ? On pose la question à Liliboy. "C’est eux qui ont de la peine, c’est eux qui souffrent au quotidien", assure la chanteuse dont la voix nous ramène à des chansons de Cocorosie qu’on avait oubliées. Tout ça vous plaît ? Vous pourrez écouter Deluxe en live lors de leur nouvelle tournée Stachetour à venir. Notre conseil dans ce cas : allez-y munis de vos plus belles moustaches !

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail