Reportage international

Afghanistan: des anciens interprètes de l'armée française en attente de visa

Audio 02:35
Said Abas a fait plusieurs demandes de visa pour la France en indiquant être en danger. La dernière date de 2018. Il n’a toujours pas reçu de réponse à ce jour.
Said Abas a fait plusieurs demandes de visa pour la France en indiquant être en danger. La dernière date de 2018. Il n’a toujours pas reçu de réponse à ce jour. RFI/Sonia Ghezali

Le 27 juin dernier, la résidence d’un ancien interprète de l’armée française a été visée par des tirs à Kaboul en Afghanistan. L’attaque s’est produite dans un quartier de la capitale afghane où la sécurité s’est fortement dégradée au cours des dernières semaines à l’image de la situation du pays. Les hommes ont pris la fuite après avoir ouvert le feu sans réussir à pénétrer dans sa maison. Said Abas a été interprète de l’armée française entre 2004 et 2012. Il fait partie des anciens interprètes de l’armée française qui n’ont toujours pas obtenu de visa pour la France.