Ici l'Europe

Nicolas Bay, eurodéputé RN, veut peser sur cette mandature

Audio 19:30
Nicolas Bay à RFI, le 15 mai 2019.
Nicolas Bay à RFI, le 15 mai 2019. © RFI

Encore une fois, les principaux groupes au Parlement européen ont fait barrage à l’extrême droite qui n’a obtenu aucun poste à responsabilités, « une logique du sectarisme politique », dit Nicolas Bay qui l’oppose à « une logique démocratique ». L’eurodéputé en est pourtant sûr : cette mandature permettra quand même à son groupe « Identité et démocratie » (avec les Italiens de la Ligue, les Autrichiens du FPÖ et les Allemands de l’AFD) de peser. D’abord parce qu’avec un Parlement fragmenté comme jamais, ce groupe « de taille intermédiaire » dit il, « se retrouvera dans une position arbitrale » et ensuite, parce qu’il imagine des convergences possibles sur certains votes avec des partis qui siègent dans d’autres groupes comme le Fidesz hongrois et le PIS polonais.