Accéder au contenu principal
La une de la presse cette semaine à Kinshasa

À la Une: démission du ministre Oly Ilunga de la Santé

Audio 03:00
Kamanda wa Kamanda.
Kamanda wa Kamanda. © Thomas Nicolon

Publicité

Démission du ministre Oly Ilunga de la Santé et vote du bureau du Sénat attendu ce samedi. Ce sont les principales informations dans les journaux de la semaine.

Dans le bihebdomadaire Le Maximum, « Ebola, Du rififi au sommet de la riposte : Oly Ilunga jette l’éponge ». « Le Dr Oly Ilunga, le très compétent ministre de la Santé et, à ce titre, patron de la riposte contre Ebola en RDC, a démissionné de ses fonctions », rappelle ce journal avant d’expliquer : « Le désormais ancien ministre de la Santé a annoncé la nouvelle de sa démission sur son compte tweeter après en avoir informé le président de la République par courrier». Et dans cette correspondance au chef de l’État, poursuit le confrère, Oly Ilunga déplore l’existence de plusieurs centres de décision qui risquent-écrit-il- de créer la confusion dans la riposte contre l’épidémie ».

De son côté, le quotidien Le Phare accuse le ministre démissionnaire d’avoir pris les devants en anticipant le départ du gouvernement. Ce journal affirme : « Le ministre de la Santé, Oly Ilunga, croyait créer un événement en démissionnant bruyamment d’un gouvernement dont l’ensemble des Congolais souhaite qu’il puisse débarrasser rapidement le palier, c’est raté », soutient le même journal, avant de conclure (je cite Le Phare): « S’il pensait rendre le chef de l’État responsable du flottement des stratégies de riposte contre la fièvre à virus Ebola et le jeter en pâture à la communauté tant nationale qu’internationale, il s’est foutu lui-même le doigt dans l’œil ».

Bureau définitif du Sénat… « Au perchoir, le sprint final se joue entre Thambwe et Bahati» annonce Le Potentiel, un autre quotidien qui, en première page, met côte à côte les deux candidats à la présidence de la chambre haute du parlement congolais. Le candidat FCC et celui de l’AFDC et Alliés seraient au coude à coude », rapporte le journal qui se réfère à des sondages recueillis à la clôture de la campagne électorale. Et pour Le Potentiel, « Quelle qu’en soit l’issue, l’élection du bureau définitif du sénat aura laissé des profondes fissures au sein du FCC où une requalification s’impose désormais. »

« Ca passe ou ça casse ». C’est également à La Une de l’édition internationale du journal Le Soft qui lui aussi publie dans ses colonnes les portraits du candidat FCC Alexis Thambwe et de celui de l’AFDC et Alliés Modeste Bahati. « Après avoir enduré avec d’autres, toutes les frustrations à la majorité présidentielle de l’époque, Bahati décide cette fois de défier jusqu’au bout l’autorité de Kabila », écrit Le Soft édition internationale.Pour sa part, La Tempête des Tropiques, un autre quotidien, affirme : « Ce samedi 27 juillet 2019, Les sénateurs seront face à leur conscience».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.