Accéder au contenu principal
Ça va ça va le monde

[En intégral] Alexandra Badea (Roumanie/France): «Celle qui regarde le monde»

Audio 48:30
Alexandra Badea. CELLE QUI REGARDE LE MONDE d'Alexandra Badea. Ça va, ça va le monde! Festival d'Avignon 2019.
Alexandra Badea. CELLE QUI REGARDE LE MONDE d'Alexandra Badea. Ça va, ça va le monde! Festival d'Avignon 2019. © Pascal Gely
53 mn

Une pièce écrite initialement pour des collégiens, qui met à l'honneur ceux qui viennent en aide aux migrants au mépris de la loi. Découvrez en exclusivité, à partir de ce dimanche 4 août 2019 à 12h10, à l’antenne et sur rfi.fr, « Celle qui regarde le monde », de l’auteure franco-roumaine Alexandra Badea. Une création radiophonique de RFI dans le cadre de Ça va, ça va le monde !

Publicité

L’histoire :
Celle qui regarde le monde fait alterner deux duos : Déa et le Commissaire et Déa et Enis, un jeune réfugié que Déa aide à s'enfuir en Angleterre. Parviendra-t-il sain et sauf à gagner son Eldorado ? Alors que l'univers de ce jeune garçon sans peurs, ni contraintes la fascine et lui ouvre l'imaginaire, elle se heurte lors des interrogatoires policiers à l'arbitraire d'un pouvoir normatif, qui enserre les individus dans des cadres stricts avant d'exercer sur eux sa violence aveugle. Grâce à Enis, elle apprend à poser un regard libre sur le monde et à aller vers l'inconnu.

Alors qu’elle prenait part à la cérémonie de naturalisation qui lui conféra officiellement la nationalité française, l’auteure et metteuse en scène Alexandra Badea prit à la lettre cette remarque de l’officier d’état civil : « à partir de ce moment, vous devez assumer l’histoire de ce pays avec ses moments de grandeur et ses coins d’ombre ». Comment dénouer les nœuds de l’histoire, ces « points de non-retour qui ont pour nom collaboration, colonialisme, etc. » ? Dans une fresque déployée en trois parties, Alexandra Badea et ses acteurs donnent la parole à ceux que l’on n’entend pas, dans une traversée de l’histoire contemporaine et résolument universelle de la France. La première partie Points de non-retour [Thiaroye] a été créée à La Colline en 2018, la seconde partie Points de non-retour [Quais de Seine] au Festival d’Avignon 2019.

À la trace / Celle qui regarde le monde. Éditions L’Arche, 2018.

Distribution :
Lu par Thomas Dubot, Rami Rkab, Lea Romagny.
Conception et coordination : Pascal Paradou
Mise en voix : Armel Roussel
Collaboration artistique : Koumarane Valavane

L’auteur :
Née en 1980 en Roumanie, Alexandra Badea est auteure, metteuse en scène et
réalisatrice de films et de courts-métrages. Après une formation en mise en scène
à l'École nationale supérieure d'art dramatique et cinématographique de Bucarest,
elle se consacre à l'écriture. Son théâtre ainsi que son premier roman, Zone d'amour prioritaire, sont publiés à L'Arche. Alexandra Badea est lauréate du Grand Prix de littérature dramatique 2013 pour sa pièce Pulvérisés.

Ça va, ça va le monde !

Le cycle est coordonné par Pascal Paradou, adjoint à la directrice de RFI en charge des opérations culturelles et de la Francophonie, et dirigé par le metteur en scène Armel Roussel dont la compagnie (e)utopia participe à la production avec le soutien de Wallonie Bruxelles International. Il bénéficie aussi du soutien de la SACD dans le cadre de son action culturelle radiophonique et de l’attention précieuse de l’Institut Français.

Vidéo

Diaporama

CELLE QUI REGARDE LE MONDE, d'Alexandra Badea. Ça va, ça va le monde! Festival d'Avignon 2019.
CELLE QUI REGARDE LE MONDE, d'Alexandra Badea. Ça va, ça va le monde! Festival d'Avignon 2019. Pascal Gely

Découvrez chaque dimanche une nouvelle lecture :
- à l’antenne (à 12h10)
- ou sur le site rfi.fr

Dimanche 28 juillet 2019 à 12h10 : Sèdjro Giovanni Houansou (Bénin), prix RFI Théâtre 2018.

Dimanche 4 août à 12h10 : « Celle qui regarde le monde », d’Alexandra Badea (Roumanie / France)

Dimanche 11 août à 12h10 : « Danse avec le diable », de Souleymane Bah Thiâ’Nguel (Guinée)

Dimanche 18 août à 12h10 : « Debout un pied », de Denis Sufo Tagne dit Sufo Sufo (Cameroun)

Dimanche 25 août à 12h10 : « Transe-Maître[s] », de Mawusi Agbedjidji (Togo)

Dimanche 1er septembre à 12h10 : « Memento Mori », de Hala Moughanie (Liban)

Mise en ondes
Présentation : Pascal Paradou.
Réalisation et prise de son : Fabien Mugneret et Jérémie Besset
.
Coordination technique : Benjamin Avayou.

Mise en ligne
Rédaction et coordination sur rfi.fr : Siegfried Forster (avec la collaboration de Sonia Borelva).
Photos : Pascal Gély.
Vidéos : Romain Ferré.

Pour écouter les lectures des éditions précédentes de « Ça va, ça va le monde ! » => cliquez ici [http://www.rfi.fr/tag/ca-va-ca-va-le-monde/]

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.