Accéder au contenu principal
Invité international

Bilan de la Cites: «Beaucoup d’espèces ont été classées»

Audio 06:40
Les responsables de 180 pays se sont réunis à Genève dans le cadre de la Cites afin de tenter de renforcer les règles du commerce de l'ivoire, des cornes de rhinocéros et d'autres espèces végétales et animales menacées d'extinction.
Les responsables de 180 pays se sont réunis à Genève dans le cadre de la Cites afin de tenter de renforcer les règles du commerce de l'ivoire, des cornes de rhinocéros et d'autres espèces végétales et animales menacées d'extinction. FABRICE COFFRINI / AFP

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (Cites), réunie à Genève, a voté définitivement la régulation du commerce de la girafe et du requin mako, et renforcé la protection d'autres animaux comme les loutres et les éléphants. Elle a quasiment interdit le commerce international d'éléphants sauvages d'Afrique pour les mettre en captivité dans des endroits comme des zoos. Le bilan de cette réunion avec Yann Wehrling, ambassadeur délégué à l'environnement.

Publicité

« La girafe, qui n’était pas reconnue comme une espèce en danger et qui l’est objectivement, est enfin classée. Donc on ne pourra plus librement commercer les produits issus de la girafe. Tout ça va être règlementé dorénavant. »

► À lire aussi : La vente légale d'éléphants sauvages d'Afrique à des zoos drastiquement limitée

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.