Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Hong Kong: «Les manifestations sont assez pacifiques et ce n’est pas ce que veut présenter Pékin»

Audio 05:42
Un manifestant se tient devant la police antiémeute lors d'une manifestation à Hong Kong, le 25 août 2019.
Un manifestant se tient devant la police antiémeute lors d'une manifestation à Hong Kong, le 25 août 2019. REUTERS/Kai Pfaffenbach
Par : Hugo Lanoë

Un coup de filet à Hong Kong dans les rangs des militants pro démocratie, à la vielle d'une grande mobilisation interdite par la police. Deux figures de la contestation ont été arrêtées à l'aube, Joshu Wong, visage du mouvement des Parapluies en 2014 et Agnès Chow, avant d'être relâchées. Le décryptage d’Emmanuel Dubois de Prisque, chercheur associé à l’Institut Thomas More, co-auteur avec Sophie Boisseau du Rocher de La Chine e(s)t le Monde, essai sur la sino-mondialisation, aux éditions Odile Jacob.

Publicité

« On a l'impression qu'il se passe des choses, que Pékin est passé à un stade supérieur, que le but est vraiment de faire en sorte qu'il y ait un tournant dans l'opinion publique. Pour l'instant, ça ne se produit pas, mais ce week-end, je pense vraiment qu'on va assister à un point de rupture. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.