Accéder au contenu principal
Chronique des droits de l'homme

Abdulmonam Eassa, photographe syrien, Visa d’or humanitaire du CICR

Audio 03:39
Des casques blancs extraient un homme des décombres dans la Ghouta orientale en janvier 2018.
Des casques blancs extraient un homme des décombres dans la Ghouta orientale en janvier 2018. Abdulmonam Eassa (libre de droit, juste pour cette publication)

Il a 24 ans, est Syrien et vit depuis près d’un an en France. Abdulmonam Eassa est un jeune photographe qui a découvert sa vocation en couvrant la guerre dans son pays. Il a finalement fui la Syrie en passant clandestinement en Turquie avant de rejoindre la France où il travaille désormais. Son travail sur le siège de la Ghouta orientale vient de lui valoir le Prix humanitaire au festival de photojournalisme Visa pour l’image à Perpignan dans le sud de la France. Portrait.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.