Accéder au contenu principal
Grand reportage

En Israël, la place de la religion est contestée

Audio 19:30
Les ultra-orthodoxes sont exemptés de service militaire lorsqu’ils sont inscrits dans une école religieuse. Mais s’ils ne justifient pas de leur statut, l’armée tente de les incorporer de force. ...
Les ultra-orthodoxes sont exemptés de service militaire lorsqu’ils sont inscrits dans une école religieuse. Mais s’ils ne justifient pas de leur statut, l’armée tente de les incorporer de force. ... © RFI/Guilhem Delteil

C’était une première dans l’histoire d’Israël. Le 29 mai 2019, Benyamin Netanyahu avait échoué à former un gouvernement et fait voter la dissolution de la Knesset, (le Parlement), pourtant élue un mois et demi plus tôt. La crise est née du refus d’un de ses alliés, Avigdor Liberman, d’entrer dans sa majorité : il dénonçait les concessions faites au parti religieux, notamment sur une réforme du service militaire visant à incorporer plus de juifs ultra-orthodoxes. Pour la seconde fois, en cinq mois, les électeurs israéliens votent ce mardi 17 septembre 2019. Et les rapports entre l’État et la religion se sont imposés comme un des thèmes de la campagne.« En Israël, la place de la religion est contestée », c’est un Grand reportage de Guilhem Delteil.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.